Catégories

En quoi consiste le portage salarial ?

En quoi consiste le portage salarial ?

En vogue ces dernières années, le portage salarial attire de plus en plus de travailleurs en France. Jugé très intéressant et avantageux aussi bien pour les travailleurs que pour les entreprises, la solution intrigue encore quelques-uns. Ses règles particulières et son fonctionnement spécifique suscitent notamment beaucoup d’interrogations chez les travailleurs qui le convoitent. Intéressé par le portage salarial, vous ignorez tout de même en quoi il consiste ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le portable salarial.

Portage salarial : présentation et fonctionnement

Le portage salarial est un mode de travail consacré en France depuis plusieurs années. Le Code du travail le définit d’ailleurs dans son article L1251-1. Particulier, le portage salarial appartient à la catégorie des contrats tripartites. Il fait intervenir un travailleur, une entreprise et une société de portage.

Lire également : Développer les compétences essentielles en entreprise grâce à la formation : un pas vers la réussite professionnelle

Le travailleur est appelé salarié porté. Le statut du portage est un mode de travail hybride. C’est la conciliation du travail en tant qu’indépendant et en tant que salarié. Ce statut n’est exploitable que par les travailleurs indépendants et quelques professionnels. Des exceptions existent tout de même.

La société de portage est une entreprise légalement constituée comme société de portage. Elle recrute des salariés portés qu’elle met à disposition des sociétés clientes en quête de prestations temporaires. L’entreprise cliente est une société classique en quête de prestataires de services. Pour précision, certaines prestations de services sont exclues du champ du portage salarial.

A découvrir également : Les avantages de la formation pour stimuler la croissance et la rentabilité de votre entreprise

Portage salarial : des liens juridiques particuliers

Comme tous les autres contrats tripartites, le portage salarial donne naissance à plusieurs liens juridiques. Le premier lie le salarié porté et la société de portage. On parle alors de convention de portage. Le deuxième quant à lui établit la relation entre l’entreprise cliente, la société de portage et le salarié porté. On l’appelle contrat de mission.

La particularité notable à ce niveau est la relation que les trois parties entretiennent entre-eux. Le travailleur porté possède un statut de salarié auprès de la société de portage. Cette dernière ne lui fournit toutefois pas le travail. Le salarié porté se charge lui-même de trouver des missions. Il en négocie le déroulement et la rémunération.

Au terme de la prestation de service, le salarié porté n’est pas directement rémunéré. Son paiement est versé à la société de portage qui se charge ensuite de le rémunérer. Il n’est donc payé qu’une fois les fonds mis à disposition de la société de portage.

En quoi consiste le portage salarial

Portage salarial : les avantages de la solution

Si le portage salarial rencontre un si grand succès en France, c’est principalement en raison des avantages qu’il présente. Nombreux, ces bénéfices concernent aussi bien le salarié porté que l’entreprise cliente.

Des bénéfices de sécurité et liberté pour le salarié porté

Dans son activité, le travailleur indépendant jouit d’une grande liberté. Il décide de ses heures d’activité, son rythme de travail et ses moments d’inactivité. C’est lui qui se charge notamment de la prospection et de à négociation avec ses clients. Très convoitée, cette liberté est toujours effective dans le statut du portage salarial.

Avec le portage salarial, l’indépendant jouit des avantages du régime des salariés. Il bénéficie ainsi de l’assurance maladie, de la complémentaire santé, du chômage, des congés, etc.

Mieux encore, le portage salarial dispense le travailleur de toutes les démarches administratives et juridiques. Il n’a plus à formaliser son activité, rédiger des documents pour ses différentes missions, etc. Plus libre et protégé, le salarié porté peut donc se concentrer sur son activité pour être rentable.

Des avantages de praticité pour l’entreprise cliente

Pour l’entreprise cliente, les avantages du recours au portage salarial se résument à la praticité. L’entreprise ne doit notamment pas rédiger de contrat de travail. La société de portage se charge d’absolument tout. Tout de même, il faut que l’entreprise cliente respecte le cadre légal prévu et l’obligation temporaire que doit couvrir les missions du salarié porté.

Portage salarial : conseils pour profiter du statut particulier

Le portage salarial s’avère avantageux sur bien des points. Pour en profiter, vérifiez avant tout votre éligibilité à ce statut. Une fois convaincu de votre éligibilité, recherchez une société de portage fiable et expérimentée. Mettez les meilleures entreprises de portage en concurrence puis sélectionnez celle qui recueille le plus d’avis positifs. Montrez-vous attentionné lors de la signature de la convention de portage. Soyez sûr de comprendre toutes les dispositions qu’elle contient avant de signer la convention.

Portage salarial : les secteurs d’activités concernés

Le portage salarial s’adresse à une grande variété de professions. Les secteurs d’activités les plus concernés sont le conseil, notamment en stratégie et management, les métiers de l’informatique, comme le développement web ou la gestion de projet IT, ainsi que les métiers du webmarketing. Le portage salarial est aussi fréquent dans le domaine des ressources humaines. Parmi ces professions émergent des postulats tels que les coachs professionnels, qui favorisent l’épanouissement personnel et professionnel des individus.

Il faut noter qu’il existe bien d’autres domaines sur le marché pouvant bénéficier du statut qu’est celui du portage salarial. Effectivement, si vous êtes un consultant indépendant disposant d’une expertise pointue dans votre domaine, le portage peut être la solution idoine pour exercer votre activité en toute sérénité. Il permet aussi aux entreprises clientes cherchant une prestation ponctuelle avec un expert extérieur sans avoir besoin de lui faire signer un contrat CDD/CDI.

Tout prestataire intellectuel indépendant ayant une expertise technique particulière peut se retrouver concerné par ce mode de travail innovant et flexible qu’est le portage salarial. Si vous avez envie d’exercer votre passion librement tout en profitant des avantages liés au régime général des salariés (couverture sociale, sécurité financière), pensez dès maintenant à contacter une société spécialisée dans ce domaine afin de découvrir ensemble comment tirer avantage du système !

Les différences entre portage salarial et freelance

Le portage salarial est souvent associé à tort au statut de freelance, alors que ces deux modes d’exercice sont bien distincts. Effectivement, le freelance travaille en toute indépendance et facture directement ses clients pour les prestations qu’il réalise, tandis que le porté dispose d’un contrat de travail avec la société de portage qui se charge elle-même des facturations auprès du client.

Dans le cas du portage salarial, il y a donc trois parties prenantes : l’entreprise cliente qui commande une prestation, la société de portage salarial qui signe un contrat avec le consultant et réalise toutes les formalités administratives (facturation, gestion comptable…) ainsi que le consultant qui exécute la prestation tout en étant couvert par un contrat de travail.

Comparativement, dans le cadre du statut de freelance, ce dernier n’a pas besoin d’une entreprise intermédiaire pour gérer sa situation administrative. Il doit s’en charger lui-même ou faire appel à un expert-comptable, par exemple. Le freelance peut aussi travailler pour plusieurs clients simultanément et être amené à changer régulièrement son modèle économique selon son activité.

Pensez à bien noter que ces deux modes d’exercice ont leurs avantages et inconvénients propres. Le choix entre les deux dépendra notamment des préférences individuelles quant à la prise en charge administrative ou encore aux garanties sociales offertes par chacun des systèmes.

Si vous cherchez plus d’autonomie dans votre métier et une plus grande liberté de gestion, le statut de freelance sera probablement mieux adapté. En revanche, si vous cherchez à protéger votre activité en cas d’imprévus ou bénéficier d’une couverture sociale complète et avantageuse alors que vous exercez l’activité qui vous passionne, le portage salarial est fait pour vous !

Articles similaires

Lire aussi x